AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Damn Womanizer } Vi & Sion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Duels : Duel en cours ▌Louison
Année d'étude : 7ième
Baguette magique : Séquoia, Crin de Licorne, 24 centimètre et très souple
Patronus : Un Tamia
Animal de compagnie : Racecar la tortue miniature
Parchemins : 151
Age : 24
Elève à Poufsouffle
Elève à Poufsouffle
MessageSujet: Damn Womanizer } Vi & Sion   Mer 9 Oct - 22:14

Assise à l'un des fauteuils de la salle commune des poufsouffle, Vi tentait d'écrire une lettre. Une lettre pour qui, demanderez vous? Son père. Elle savait qu'il n'était pas prudent de lui envoyer des mots alors qu'il était sur le champ de bataille, mais si toute cette guerre était difficile pour elle et ses frères et soeur, elle l'était probablement encore plus pour papa qui avait du partir juste après s'être remarié. Elle voulait lui donner de bonnes nouvelles pour l'encourager...mais que dire si ce n'est qu'elle n'avait toujours pas de vie amoureuse à 17 ans et qu'elle ne savait toujours pas dans quel milieu elle voulait bosser? Mâchant le bout de sa plume, elle tentait de se concentrer alors que des camarades de classe...couinaient et ricanaient comme de vrai petites folles en chaleur. Un regard sévère au visage, la jeune Winters les toisait de temps à autre, dérangée par leur conversation.

- Vous avez entendu les filles ? Il parait que Sion a enlevé son t-shirt aujourd'hui à l'entrainement. Je suis trop déçue de ne pas y être allée.

- Ouais, si seulement Romanov m'avait pas donné tout ces devoirs. Oh mon dieu, juste d'imaginer j'en frissonne. Tu y étais Helga? De quoi ils avait l'air, raconte nous tout !

- Oh ! Les filles vous n'imaginez même pas ! C'était...

Et je vous épargne le reste, de toute façon notre chère amie elle avait stoppé d'écouter leurs charabias stupide pour tenter de retourner à sa lettre. Au moins, elles savaient ce qu'elles voulaient elles.

- Vi ! Toi que penses-tu de Sion? Allez, on sait toutes que tu n'es pas indifférente toi non plus.

Plus surprise par la question qu'autre chose, l'étudiante rosit un peu et releva un regard, toujours stricte vers ses camarades. Elle? En pincer pour monsieur muscle là? Nan, elle elle préférait les intellectuels aux hommes bêtes avec des bras baraqués. Oh, il n'était pas laid...mais elle ne voyait sérieusement pas ce que ses copines lui trouvaient. Secouant la tête, et devenant apparemment sourde pendant un instant car elle n'entendit pas le bruit d'une autre personne rejoignant la pièce, la métamorphe dit le fond de ses pensées aux fangirls incontestées de Monsieur.

- Ce que j'en pense? J'en pense surtout qu'il devrait garder ce que je pense dans ce que je pense et arrêter de se prendre pour le plus bel homme du monde. Voilà. Ça ne vas pas l'emmener loin d’amasser une conquête après l'autre. Et puis, vous savez toutes que vous ne serez jamais, ni l'une ni l'autre, sa petite-ami. Alors allez donc vous chercher un autre béguin à la bibliothèque et faites vos devoirs tant qu'à y être au lieu de fantasmer sur lui. Vous m'empêcher de me concentrer.

Les filles affichèrent un air abasourdi et éclatère de rire discrètement en commençant à ramasser leurs choses, faisant de petits salus vers elle...ou plutôt derrière elle. La bleutée afficha un air confu, les voyant se diriger vers leurs dortoir en marmonnant.

- On y pensera Vivi.

Quand sa cervelle cessa de faire sa bombe à retardement et s'illumina enfin elle se retourna brusquement pour découvrir nul autre que ; Sion Davies. Oups. Et elle venait de cracher tout ça juste devant lui? Il avait tout entendu ou pas? Crotte. Qu'elle se sentait idiote. Ses amies allaient le lui payer! Faisant mine de rien, la jeune anglaise se retourna vers son parchemin et se mit à griffonner dessus en espérant que le sportif allait tout simplement passer tout droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année d'étude : 7ème année
Baguette magique : Aubépine, crin de licorne
Patronus : Loup
Animal de compagnie : Chat, sacré de Birmanie
Sortilège favori : Reducto
Parchemins : 9
Elève à Poufsouffle
Elève à Poufsouffle
MessageSujet: Re: Damn Womanizer } Vi & Sion   Mer 9 Oct - 23:08

Habituellement, les cours d'Etude des Moldus étaient toujours passionnants pour Sion, qui ne cessait de s'émerveiller devant la ressource dont ces gens pouvaient faire preuve pour faire face au monde sans pouvoirs magiques. Mais depuis qu'il avait jeté son dévolu sur la belle Serdaigle du troisième rang, Sion n'avait que faire des moyens de transports moldus du début du 20ème siècle. Après quelques notes échangées en classe, deux ou trois regards significatifs et un sourire charmeur, Sion avait réussi à décrocher un rencard le soir-même. C'était donc avec un petit rictus fier qu'il quitta la salle d'Etude des Moldus lorsque la sonnerie retentit.

La journée avait été longue et fatigante, mais Sion prit le chemin pour rejoindre sa salle commune d'un pas léger, comme si la perspective de sa soirée lui avait redonné un bon coup de boost. En même temps, quel garçon de 17 ans ne se réjouirait pas à l'idée de passer un moment en tête-à-tête avec une des plus belles filles de son année ? 

Les fumets alléchants qui se dégageaient des cuisines chaque soir à cette heure-ci ne furent qu'alimenter la bonne humeur de Sion lorsqu'il emprunta le couloir qui menait à la salle commune des Poufsouffle. Cependant, c'était sans se douter de ce qui l'attendait derrière l'entrée que Sion se faufila joyeusement à l'intérieur de la salle. 

Le jeune Poufsouffle se retrouva au milieu d'une situation qu'il ne saisit pas tout de suite. Un groupe de filles dont il reconnut vaguement les visages le regardaient, pendant qu'une autre leur déblatérait une tirade qui de toute évidence lui venait des tripes, avant de filer en ricanant pour laisser Sion nez-à-nez avec cette "Vivi". Il n'avait prêté attention qu'à la fin de son discours, mais apparemment, il était bel et bien le sujet de leur discussion, à en juger par l'attitude étrange des différentes personnes impliquées. 

La première réaction de Sion fut de simplement passer son chemin ; après tout, c'était habituel pour lui de surprendre un groupe de filles en plein émoi à son sujet. Mais cette Vi, à qui il n'avait jamais vraiment prêté attention, semblait avoir pour une quelconque raison une dent contre lui. Tout bien réfléchi, il lui avait déjà adressé la parole, et sa froideur l'avait assez surpris. N'ayant pas l'habitude qu'on le traite de cette façon, Sion décida d'avoir le coeur net sur le pourquoi du comment. 

- Euh, excuse moi ? Sion tenta gentiment, cherchant une excuse pour lui adresser la parole. Il doit faire combien de rouleaux de parchemins le devoir à rendre pour demain en Défense ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duels : Duel en cours ▌Louison
Année d'étude : 7ième
Baguette magique : Séquoia, Crin de Licorne, 24 centimètre et très souple
Patronus : Un Tamia
Animal de compagnie : Racecar la tortue miniature
Parchemins : 151
Age : 24
Elève à Poufsouffle
Elève à Poufsouffle
MessageSujet: Re: Damn Womanizer } Vi & Sion   Jeu 10 Oct - 1:48

Oui oui ! Passes-tout droit. Tu n'as rien entendu, tu vas aller dans ton dortoir et je vais enfin pouvoir écrire ma lettre tranquille. Tout le monde sera content ! S'il te plait, faites que ce soit ce qui arrive. Ces dernières lignes résumaient très bien les pensées de Vi à l'instant. Elle entendait les pas de Sion s'éloigner, et son coeur battait d'excitation à l'idée qu'elle puisse s'en tirer après avoir été aussi franche avec lui - bien qu'involontairement -. Pas qu'elle n'aimait pas être franche, elle l'était généralement de façon naturelle. Mais là, on lui avait forcé la main. Qu'est ce que ses amies attendaient d'elle dans cette situation de toute façon? Rahhh, elle n'y comprenait rien à leur plan machiavélique. En tout cas, si leur intention était de prouver que ce mec était un bon gars, elles se mettaient les doigts dans le nez. Elle n'allait pas croire cela. JA-MAIS! * toussote * Faut jamais dire jamais * toussote *

La poufsouffle allait sortir un nouveau parchemin, vu qu'elle venait de cochonner le premier en gribouillant, pour réécrire son message à son père...quand elle entendit les pas changer de direction. Non non non. Elle tenta de ne pas regarder, mais osa un petit regard qui confirma ses craintes. Davies s'approchait d'elle. Bon, allez, elle allait vite répondre à ce qu'il lui demanderait et prendre la poudre d'escampette. Ouais. Ça c'était un bon plan, non?

- Hum?, répondit-elle d'abord, montrant qu'il avait bel et bien son attention en posant un regard fuyant sur lui.

Elle cligna des yeux à la question. Rien ? Il n'avait pas du l'entendre. Retenant un soupir de soulagement, elle se mit à fouiller dans son sac à la recherche de l'agenda ou elle notait ce qu'elle devait étudier ou remettre. Elle tentait d'avoir l'air le plus naturel possible, mais il remarquerait surement que ses mouvements étaient très secs et contrôlés. Voir robotique. Lisant maladroitement les devoirs en glissant un droit tremblant sous les mots, elle fini par enfin lui donner la réponse qu'il voulait.

- Deux. dit-elle d'un ton plutôt froid. Cette fois-ci c'était involontaire par contre.

Aussitôt cette glaciale réponse donnée, elle referma brusquement son agenda et le rangea dans son sac, ramassant rapidement ses parchemins avec l'intention de se lever et partir. Mais son coude. Son coude tapa sa bouteille d'encre. Le contenant tomba au sol, accompagné de sa baguette qu'elle avait laissé juste à côté, couvrant cette dernière de noir. La baguette comme le beau tapis de la salle commune.

- Merlin..., jura-t-elle en serrant les yeux. Bravo Winters! Bravo. En terme de maladresses, aujourd'hui tu bas le record mondial!


Dernière édition par Vi S. Winters le Dim 13 Oct - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année d'étude : 7ème année
Baguette magique : Aubépine, crin de licorne
Patronus : Loup
Animal de compagnie : Chat, sacré de Birmanie
Sortilège favori : Reducto
Parchemins : 9
Elève à Poufsouffle
Elève à Poufsouffle
MessageSujet: Re: Damn Womanizer } Vi & Sion   Dim 13 Oct - 16:01

Sion se força de ne pas sourire lorsqu'il remarqua les mouvements saccadés de la jeune fille. De toute évidence, elle était troublée qu'il ne mentionne pas la scène qui venait juste de se passer, ou alors tout simplement, comme la plupart des filles de Poudlard, elle était nerveuse que Sion lui adresse la parole. 

La réponse de Vi (et surtout le ton sur lequel elle avait été délivrée) le laissa perplexe. Si perplexe qu'il resta sans voix pendant quelques secondes, se demandant ce qu'il avait bien pu faire pour mériter un comportement aussi peu avenant. 

- O-okay… répondit-il simplement, lui qui d'habitude savait toujours quoi dire au bon moment. 

Il s'apprêtait à poursuivre son chemin jusqu'à son dortoir lorsqu'il fut témoin de la maladresse de la jeune Poufsouffle. Son premier réflexe fut de regarder la scène se dérouler en souriant. Mais il se dit rapidement que ce n'était peut-être pas la solution idéale pour réussir à se faire apprécier de quelqu'un. A la place, il pouffa un peu de rire, attendri par la gaffe qui venait juste de se passer, et posa sa main sur l'épaule de Vi.

- Ne t'en fais pas, je m'en charge, sourit-il en sortant sa baguette de sa poche. Evanesco. 

L'encre qui s'était étalée sur le tapis trois secondes auparavant s'évanouit aussitôt. Malheureusement, on ne pouvait pas en dire autant pour la pauvre baguette qui gisait à côté. Sion s'accroupit pour la ramasser, et la tendre à Vi. 

- Hm, les baguettes réagissent bizarrement aux agressions extérieures, ça va pas être facile à nettoyer ! remarqua-t-il, examinant l'encre qui s'était incrustée dans le bois. Tu devrais peut-être demander conseil à un prof, j'ai pas envie de te l'abîmer, ta baguette, suggéra Sion, offrant à Vi un sourire amical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duels : Duel en cours ▌Louison
Année d'étude : 7ième
Baguette magique : Séquoia, Crin de Licorne, 24 centimètre et très souple
Patronus : Un Tamia
Animal de compagnie : Racecar la tortue miniature
Parchemins : 151
Age : 24
Elève à Poufsouffle
Elève à Poufsouffle
MessageSujet: Re: Damn Womanizer } Vi & Sion   Lun 14 Oct - 3:03

Le petit rire de Sion l'aurait normalement énervé, mais pour cette fois il la fit étrangement se sentir un peu moins mal. Elle retourna son regard vers lui en jetant un maladroit rire à son tour, rosissant de surprise quand le jeune homme posa sa main sur son épaule. Quelle conne. Il va croire que tu es une de ces gourgandines qui en pincent pour lui, mais que tu ne veux juste pas l'admettre! Ressaisis-toi! Pour fuir son regard, elle suivit la direction dans laquelle la baguette pointait des yeux, observant avec joie l'encre disparaître du tapis. Elle se sentit encore bête. C'est vrai, tu es une sorcière. C'est facile retirer une tâche! Toutefois, son sourire s'évanouit quand elle remarqua que sa baguette restait tachée.

Un peu déçue, Vi sourit faiblement à Davies alors qu'elle reprenait sa baguette , marmonnant un faible " Merci. ". Elle avait un peu peur que l'encre empoisonne les crin de licorne sous le bois de son outil. Si cela devait arriver elle devrait retourner chez Ollivander et qui sait combien de temps cela lui prendrait pour retrouver une baguette qui lui irait...mais une baguette qui ne serait jamais la même.

- J'irais le leur demander au dîner. S'ils ne sont pas trop occupés.

La faisant tourner sur elle même entre ses doigts, elle remarqua que le liquide noir se décollait un peu pour aller sur ses doigts. Se raclant discrètement la gorge pour effacer toute trace de panique ou de tristesse dans sa voix, Winters termina de ramasser un peu ses choses, en profitant pour ressortir le papier chiffonné et déjà taché dans son sac, s'essuyant les doigts sur ce dernier avant d'emballer sa baguette dans un autre parchemin pour ne pas recouvrir ses livres en plus. Ne demandant pas l'avis de son camarade poufsouffle, elle saisit ses mains et commença à les essuyer elles aussi de manière à la fois douce et rigide. On voyait qu'elle tentait toujours d'être froide avec lui même si elle lui montrait de la reconnaissance.

- Tu as de l'encre sur les doigts..., dit-elle sans le regarder droit dans les yeux. Son regard était baissé sur leurs mains qu'elle fixait en silence tout en continuant de les nettoyer, le rose aux joues. Les contacts physique ce n'était pas son fort. Elle jurait que ce n'était pas parce que c'était LUI. C'était parce que c'était un mec...en général. Oui. Voilà. Rien d'anormal.


Dernière édition par Vi S. Winters le Mer 16 Oct - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année d'étude : 7ème année
Baguette magique : Aubépine, crin de licorne
Patronus : Loup
Animal de compagnie : Chat, sacré de Birmanie
Sortilège favori : Reducto
Parchemins : 9
Elève à Poufsouffle
Elève à Poufsouffle
MessageSujet: Re: Damn Womanizer } Vi & Sion   Lun 14 Oct - 21:06

Sion regarda Vi s'affairer pendant quelques instants, toujours un peu blessé dans son estime qu'elle s'en aille juste au moment où il arrive. Il pouvait bien comprendre que sa seule envie était de déguerpir, de peur de devoir confronter Sion par rapport à ce qu'il avait pu entendre de son discours quelques minutes plus tôt. Mais quand même, ça frôlait l'impolitesse ! 

- Oh… murmura-t-il lorsque les mains de Vi touchèrent les siennes, surpris par cet acte inopiné de gentillesse. 

Etrangement, c'est lui qui se sentait le plus mal à l'aise. Il voyait bien que Vi fuyait son regard et que ses joues étaient rosies, mais de se faire "nettoyer" ainsi, par quelqu'un qu'il ne connait pas plus que ça et qui de toute évidence ne le porte pas vraiment dans son coeur, ça reste assez embarrassant. Si l'on y ajoute la honte que Sion ressentait de se mettre dans des états pareils pour une chose aussi banale, on se retrouve avec une situation des plus inconfortables qui soient !

- Merci… reprit Sion une fois que la plus grosse partie de l'encre avait disparu. T'étais pas obligée de faire ça, mais merci. 

Si on oubliait tous les évènements qui avaient mené à cette scène, c'était en soi quelque chose de plutôt agréable. Sion aimait qu'on s'occupe de lui, qu'on soit aux petits soins pour lui, et c'était précisément ce que Vi était en train de faire. Sans compter le fait que de tenir les doigts d'une fille dans sa main ne le laissait jamais insensible. 

Parce que oui, Sion tenait maintenant les mains de Vi dans les siennes, les serrant un petit coup pour lui montrer sa gratitude. Il ne savait pas vraiment si c'était ce que Vi voulait (elle restait même jusque là relativement assez dure à déchiffrer), mais c'est ce que la plupart des filles aurait souhaité en retour.

Au moment où plus rien ne le forçait à rester, Sion se rendit compte qu'il n'avais pas vraiment envie de quitter la compagnie de cette jeune fille. Il ne savait pas vraiment pourquoi, ni ce qu'elle avait de spécial, mais juste qu'il se sentait bien.

- Tu en es où de ton devoir de Défense sinon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duels : Duel en cours ▌Louison
Année d'étude : 7ième
Baguette magique : Séquoia, Crin de Licorne, 24 centimètre et très souple
Patronus : Un Tamia
Animal de compagnie : Racecar la tortue miniature
Parchemins : 151
Age : 24
Elève à Poufsouffle
Elève à Poufsouffle
MessageSujet: Re: Damn Womanizer } Vi & Sion   Mer 16 Oct - 14:06

Vi eut un petit soupir de surprise quand elle eut terminé son acte de gentillesse et qu'elle sentit les doigts de Sion se serrer contre les siens. Pendant un instant elle avait eu peur qu'il ait l'intention de s'en prendre à elle. Après tout, elle venait encore et toujours de le traiter de coureur de jupons. Les dextres de l'adolescentes tremblaient doucement de nervosité...mais au bout de quelques secondes se calmèrent. Malgré ses craintes, elle se sentait en sécurité. Elle aurait pu fermer ses paupières et savourer l'instant si elle n'avait pas les nerfs à vif. Elle n'osait pas le regarder dans les yeux, mais son regard planait tout de même un peu sur sa musculature, ses traits...et même les quelques grains de beauté qu'il avait sur le visage.

La chaleur des mains d'un homme sur les siennes. C'était, aussi étonnant que cela puisse paraître, quelque chose qu'elle n'avait pas eu la chance de vivre souvent, même en dix-sept ans. Ses relations n'avaient jamais été très sérieuses ou duré très longtemps. Ses frères préféraient l'éviter vu la manie qu'elle avait d'être maman poule depuis le décès de leur mère. Bien sur, ils l'aimaient toujours, mais ne voulaient pas que leurs amis se moquent d'eux. Et puis...son père était à la guerre depuis ses onzes ans. Son visage se crispa un peu à cette pensée.

C'est la voix du poufsouffle qui la ramena à la réalité. Quand elle réalisa que cela faisait au moins une bonne minute qu'ils se tenaient là, main dans la main, Winters couina de surprise, couvrant sa bouche pour cacher le bruit alors qu'elle s’empressait de rompre le contact et se mettait dos à lui, rougissant de plus belle. Son don de métamorphe faisait encore des siennes, sa chevelure prenant elle aussi une teinte rouge.

Allez ressaisit toi! Elle était si confuse qu'elle aurait juré avoir entendu des rires venait d'on ne sait où. Se frottant vivement le front pour se remettre les idées en place, elle reprit la parole. Son ton, au lieu d'être froid comme plus tôt, était soudainement plus timide et incertain.

- L-le devoir? Je crois qu'il ne me restait que quelques lignes à corriger, dit-elle maladroitement en s'éloignant un peu plus. Et toi? Si tu me poses autant de question là dessus je supposes que tu ne l'as pas vraiment terminé.

La confusion l'envahissait. Les mots qui suivirent sortirent tout seuls et elle les regretta aussitôt. Son ton froid n'était pas totalement revenu avec eux, mais on pouvait le percevoir à nouveau.

- Trop occupé à draguer la première venue n'est-ce-pas, Davies?

Ta gueule ! Fermes-là Vi ! Tu allais t'en sortir haut la main et voilà que tu balances ça ?!? Qu'est ce qui ce passe ? Ses doigts se serrèrent en point. Une partie d'elle se voyait comme une victime. Cette façon qu'il avait eu de lui tenir les mains. Il tentait de l'embarquer dans le même bateau que les autres ! Elle n'était pas une de ces nunuches et son conscient avait voulu le faire savoir. Des fois, elle lui en foutrait bien une aux fesses à son conscient à la con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Damn Womanizer } Vi & Sion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Damn Womanizer } Vi & Sion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion
» Demande d'adhésion
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» Une cohésion... particulière [pv Ganryû]
» Formulaire d'inscription (modèle unique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC PUMPKIN ||| :: a good tiiiiiime ♪ :: Les Sous Sols :: Tableau à Fruits-